Nymphoplastie : quels sont ses avantages ?

Publié le : 15 septembre 20214 mins de lecture

Mis à part le côté esthétique, la plupart des femmes ont recours à la nymphoplastie pour remédier à certaines gênes physiques et psychologiques occasionnées par l’hypertrophie des petites lèvres. Ce ne sera que 3 mois après l’opération que les patientes obtiendront un résultat final. En général, elles en éprouvent de la satisfaction. Tour d’horizon sur cette chirurgie en pleine progression.

La nymphoplastie, c’est quoi ?

La vulve est formée, dans sa partie externe, des replis cutanés appelés les petites lèvres et les grandes lèvres. Ces lèvres enveloppent le clitoris du haut de leur extrémité. Située à l’intérieur des grandes lèvres, les petites lèvres peuvent avoir une taille excessive et dépasser celles à l’extérieur. A cet effet, la nymphoplastie est une opération chirurgicale qui a pour but de modifier et réduire l’anatomie des petites lèvres. Elle intervient également dans la correction des lèvres en cas d’asymétrie. Cependant, chaque femme possède sa propre anatomie et cette hypertrophie ou asymétrie, n’a aucune raison d’ordre pathologique, c’est un trait physique comme un nez plat.

Dans quel cas est-ce nécessaire ?

Il paraît que les femmes ont recours à cette chirurgie, seulement pour des raisons esthétiques mais ce ne sont en partie que des idées reçues. La consultation est, pour la plupart, motivée par la gêne et douleur, sentie lors de la pratique de certains sports comme le vélo ou l’équitation. Au quotidien, la pratique de certaines activités peut provoquer des frottements déplaisants chez certaines femmes souhaitant cette intervention. D’autres patientes évoquent la gêne occasionnée par le port des vêtements serrés ou des sous-vêtements en dentelle. La taille excessive des petites lèvres peut également porter atteinte à la vie sexuelle en rendant difficile la pénétration, ou en ayant honte de se mettre nue devant son partenaire. Pour cela, l’assurance maladie peut prendre en charge l’opération, avec l’accord du chirurgien, sans émettre de critère précis.

Déroulement et suites opératoires de la nymphoplastie ! 

L’intervention peut se faire  sous anesthésie locale avec tranquillisants ou sous anesthésie générale, et peut durer 1 heure au plus. Il existe différentes techniques chirurgicales à appliquer selon l’anatomie ou le souhait de la patiente. Ainsi, la technique des lambeaux consiste à enlever l’excédent de tissu par petits lambeaux. Le résultat se révèle plus naturel mais la cicatrisation peut prendre plus de temps.  La technique longitudinale, par contre, permet de retirer dans la longueur l’excès de lèvres et à faire une suture invisible. Après l’opération, les douleurs sont d’intensité légère à modérée. Il est conseillé d’avoir une hygiène intime irréprochable, surtout après chaque passage aux toilettes. Le port de jupe et des dessous en coton sont à privilégier. Les relations sexuelles sont déconseillées pendant 1 mois. Le résultat final s’obtient au bout de 3 mois.

Plan du site