La greffe en lambeaux : qu’est ce que c’est ?

Publié le : 15 septembre 20213 mins de lecture

Après un terrible accident de route ou de travail, des lésions apparaissent sur les parties visibles du corps. La perte en substance reste difficile à combler, s’il s’agit d’une très grave plaie. Pour cela, il faut une reconstruction musculaire de même type que celle en atteinte. Ainsi, la greffe en lambeaux assure à nouveau les différentes fonctionnalités des sites, même après de maigres espérances de reconstruction.

Que définissent les opérations en lambeaux ?

Par la solution classique, les plaies et les déchirures musculaires se font greffer rapidement par des tissus sans prendre en compte la vascularisation. À ce stade, les muscles atteints ne peuvent plus se développer normalement par élimination du nerf et des vaisseaux. C’est pourquoi la greffe en lambeaux est particulière, car elle promet une reconstruction musculaire, vasculaire et osseuse.

La greffe en lambeaux permet de porter des tissus d’une région approximative ou distante de la plaie. C’est la meilleure solution chirurgicale pouvant dissimuler les cicatrices gênantes ou les plaies plus pâles que la teinte principale. De nombreux points la différencient de la greffe classique, surtout sur la vascularisation et la reprise de la mobilité.

En quoi consiste ce type d’opération ?

Les opérations en lambeaux consistent à reconstruire esthétiquement les plaies en perte de substance. Ces substances peuvent être des tissus, des os, des muscles ou des nerfs. Ainsi, ce type d’opération ne se limite pas à combler la perte sur le site, mais également à remettre en fonction la partie fissurée.

La greffe en lambeaux permet de fermer la perte, de faire circuler les veines et les artères, puis de remettre les nerfs en fonction. Il existe trois types de greffes en lambeaux : local, pédiculé et libre. Chaque situation définit le meilleur type de greffe adapté pour chaque partie du corps.

Quels sont les avantages de la greffe en lambeaux ?

Par cette opération particulière, les victimes peuvent retrouver leur mobilité après l’opération en lambeaux. Elle permet également de raccourcir le délai de traitement, face à la liaison des vaisseaux et du nerf. C’est la méthode la plus excellente de la chirurgie esthétique, de façon naturelle, facile et d’une grande fonctionnalité.

Toutefois, pour une opération en lambeaux réussie, il est demandé de bien maîtriser les différents types d’opération. Une intervention doit être bien étudiée, surtout à prendre en compte la nature de la greffe, la vascularisation et la distance du site de prélèvement avec le site receveur. Plutôt, cela doit être réalisé par des professionnels de la greffe en lambeaux.

Plan du site